L’Assemblée nationale après les élections du 2 juillet 1871

Conformément à la convention franco-allemande d’armistice du 28 janvier 1871, les Français élisent une Assemblée nationale le 8 février 1871. Les républicains gambettistes continuent de refuser les conditions allemandes tandis que la droite monarchiste exige la paix immédiate et le retour à l’ordre. L’électorat refuse la poursuite de la guerre et désigne une majorité conservatrice favorable à la paix, comme à la restauration de la monarchie — une majorité qui ressemble au parti de l’Ordre de la IIe République. Les républicains l’emportent en revanche lors des élections complémentaires du 2 juillet 1871.

 

L'Assemblée nationale après les élections partielles du 3 juillet 1871

Jean-Marie Mayeur, La vie politique sous la IIIe République, 1870-1914, Paris, Seuil, coll. Points Histoire, 1984.

Jacques Gouault, Comment la France est devenue républicaine. Les élections générales et partielles à l’Assemblée nationale, 1870-1875, Cahiers de la Fondation nationale des sciences politiques, no 62, Paris, Armand Colin, 1954.