La notion d’aire urbaine : schéma et définitions

Schéma

Définitions

Une aire urbaine — ou métropolitaine — associe une agglomération et une couronne périurbaine.

L’agglomération se compose d’une ville-centre et d’une banlieue. La ville-centre présente une forte densité et correspond au noyau historique. La banlieue présente, avec la ville-centre, un tissu urbain continu.

La couronne périurbaine se situe au delà du front d’urbanisation : elle n’est pas entièrement urbanisée, mais abrite une population qui travaille dans l’agglomération.

La délimitation d’une agglomération repose sur un critère morphologique : la continuité du bâti ; celle d’une aire urbaine — ou métropolitaine — sur un critère fonctionnel : l’amplitude des mouvements pendulaires.

La suburbanisation est une dynamique spatiale qui affecte les agglomérations et leur périphérie immédiate : étalement urbain, en doigts de gant — le long des axes de circulation — ou en tâche d’huile, avancée du front d’urbanisation et formation des banlieues.

La périurbanisation est une dynamique spatiale qui affecte la couronne périurbaine des grandes agglomérations : urbanisation au delà du front d’urbanisation, formation d’espaces mixtes à la fois urbains et ruraux, mitage de l’espace rural.