L’organisation spatiale d’une aire urbaine : schéma, légende et définitions

Schéma de synthèse

L'organisation spatiale d’une aire urbaine (schéma)

Schémas d’analyse

L'organisation spatiale d’une aire urbaine (schéma) L'organisation spatiale d’une aire urbaine (schéma) L'organisation spatiale d’une aire urbaine (schéma)

Légende

1. Un espace polarisé par une ville-centre

1.1. Des espaces concentriques : ville-centre, banlieue, agglomération, couronne périurbaine, aire urbaine.

1.2. Des espaces parcourus par des axes et des flux : axes de circulation de structure radiale, voies de rocade, mouvements pendulaires.

1.3. Des espaces en relation avec le reste du territoire : gares ferroviaires de lignes à grande vitesse, aéroports.

2. Un espace transformé par des dynamiques fonctionnelles et socio-spatiales

2.1. L’étalement urbain : suburbanisation, périurbanisation, extension de l’aire urbaine.

2.2. La différenciation fonctionnelle : quartier d’affaires, territoire de l’innovation, espaces industriels en conversion.

2.3. La différenciation socio-spatiale : quartiers aisés, quartiers défavorisés, fracture urbaine.

3. Un espace qui fait l’objet de politiques d’aménagement

3.1. La maîtrise de l’étalement urbain : forêts protégées, agriculture périurbaine.

3.2. La compétitivité des territoires : pôles de compétitivité.

3.3. La cohésion socio-spatiale : mesures de zonage dans le cadre de la politique de la ville.

Définitions

Une dynamique spatiale — ou territoriale — est un changement — une transformation — qui affecte l’espace géographique, redistribue en son sein la population, les catégories sociales, les fonctions et les activités, modifie sa morphologie ou son organisation. Ne pas confondre flux et dynamique.

La suburbanisation est une dynamique spatiale qui affecte les agglomérations et leur périphérie immédiate : étalement urbain, en doigts de gant — le long des axes de circulation — ou en tâche d’huile, avancée du front d’urbanisation et formation des banlieues.

La périurbanisation est une dynamique spatiale qui affecte la couronne périurbaine des grandes agglomérations : urbanisation au delà du front d’urbanisation, formation d’espaces mixtes à la fois urbains et ruraux, mitage de l’espace rural.

Un territoire de l’innovation est un espace qui réunit des activités secondaires et tertiaires, de recherche, d’enseignement, de formation et de production. Situé à proximité d’une métropole de rang international et desservi par différents réseaux de transports et de communication, il dispose d’une bonne accessibilité. La réunion d’activités différentes et complémentaires, leur mise en relation, comme leurs connexions avec le reste du monde, garantissent la compétitivité du territoire et sont propices à l’innovation, c’est-à-dire à la création de nouveaux biens et services.

Une ville mondiale est une agglomération qui concentre des fonctions métropolitaines — ou stratégiques — à l’échelle mondiale, qui s’inscrit dans des réseaux à toutes les échelles, polarise des flux de tous ordres et met en relation des territoires d’échelles différentes. Elle connaît en retour des dynamiques spatiales induites par la mondialisation, la verticalisation de ses quartiers d’affaires, l’étalement urbain et périurbain, une différenciation fonctionnelle et socio-spatiale.