Classicisme et romantisme, royalisme et libéralisme : la république des lettres sous la Restauration

Dans la deuxième partie des Illusions perdues (1839), Balzac prête à deux de ses personnages une conversation sur la "république des lettres", à Paris, sous la Restauration. À Lucien de Rubempré, poète en quête de reconnaissance, le journaliste Lousteau explique, en octobre 1821, qu'elle se divise en "deux camps" — "Les écrivains royalistes sont romantiques, … Lire la suite Classicisme et romantisme, royalisme et libéralisme : la république des lettres sous la Restauration