Le droit d’interpellation sous la IIIe République

Le droit d'interpellation autorise tout parlementaire à interroger le Gouvernement, en séance, sur la politique mise en œuvre. Il ne figure pas dans la Constitution de 1875, mais découle de la responsabilité politique du Gouvernement devant le Parlement : "Les ministres sont solidairement responsables devant les chambres de la politique générale du gouvernement" (article 6 … Lire la suite Le droit d’interpellation sous la IIIe République

La déclaration ministérielle de Clemenceau devant la Chambre des députés (20 novembre 1917)

Reçu par le président de la République, pour consultation, le 14 novembre à 14 h, Clemenceau revient à l'Élysée le 15 à 15 h et annonce à son départ qu'il accepte de former le nouveau gouvernement, ce qu'il fait en vingt-quatre heures. Son dernier éditorial, publié au matin du 15, dans L'Homme enchaîné, s'intitulait : « On … Lire la suite La déclaration ministérielle de Clemenceau devant la Chambre des députés (20 novembre 1917)