Une géographie de la France à la veille de la Grande Guerre : La géographie enseignée par les yeux de Lemoine et Marlot

L’enracinement de la culture républicaine dans les années 1880 et 1890 L'atlas scolaire d'Alcide Lemoine et Amédée Marlot est publié en 1912 sous le titre : La géographie enseignée par les yeux. Étude descriptive basée sur des notions élémentaires de géologie. Destiné au cours moyen, il présente les régions françaises au moyen d'une série de … Lire la suite Une géographie de la France à la veille de la Grande Guerre : La géographie enseignée par les yeux de Lemoine et Marlot

10 avril 1930. — Clemenceau : Grandeurs et misères d’une victoire

Le dernier livre de Clemenceau -- Grandeurs et misères d'une victoire -- est publié le 10 avril 1930, quatre mois et demi après la mort de l'auteur, le 24 novembre 1929. Retiré de la vie politique après l'échec de sa candidature à l'élection présidentielle de 1920, l'ancien président du Conseil s'abstient d'abord de répondre à … Lire la suite 10 avril 1930. — Clemenceau : Grandeurs et misères d’une victoire

19 mars 1918. – Déclaration de l’Entente sur la paix de Brest-Litovsk

Rédigée par Clemenceau, la déclaration est adoptée le 16 mars 1918 par la conférence interalliée de Londres. Ouverte à la suite du quatrième Conseil supérieur de guerre (14-15 mars), celle-ci réunit le Premier ministre britannique Lloyd Georges et les présidents du Conseil français et italien Clemenceau et Orlando. Conclu le 3 mars 1918, le traité … Lire la suite 19 mars 1918. – Déclaration de l’Entente sur la paix de Brest-Litovsk

8 mars 1918. — « Je fais la guerre » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

Clemenceau s’exprime devant la Chambre des députés, le 8 mars 1918, après la signature des traités de Brest-Litovsk (9 février et 3 mars) et des préliminaires de paix de Buftea (5 mars). Il répond à une interpellation d’Émile Constant, député radical de Gironde, sur l’instruction du procès Bolo, mais s’adresse avant tout au groupe socialiste … Lire la suite 8 mars 1918. — « Je fais la guerre » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

Les deux monuments à la République de Morice et Dalou

La République en France dans les années 1880 et 1890 La statue de la République et inaugurée une première fois, place de la République, ancienne place du Château-d'Eau, le 14 juillet 1880, un seconde fois le 14 juillet 1883, après son installation définitive. Le Triomphe de la République est inauguré une première fois, place de … Lire la suite Les deux monuments à la République de Morice et Dalou

16 novembre 1917. – Formation du second cabinet Clemenceau

Reçu par le président de la République, pour consultation, le 14 novembre à 14 h, Clemenceau revient à l'Élysée le 15 à 15 h et annonce à son départ qu'il accepte de former le nouveau gouvernement, ce qu'il fait en vingt-quatre heures. Son dernier éditorial, publié au matin du 15, dans L'Homme enchaîné, s'intitulait : … Lire la suite 16 novembre 1917. – Formation du second cabinet Clemenceau

11 novembre 1927. — Inauguration de l’abri du wagon, dans la clairière de l’Armistice, en forêt de Compiègne

Réquisitionné en septembre 1918, le « wagon » abrite la signature de l'armistice du 11 novembre 1918. Il est exposé aux Invalides de 1921 à 1927, date à laquelle il retrouve la clairière de Rethondes. L'abri qui lui est destiné est inauguré le 11 novembre 1927. 11 avril 1927. – Le wagon de l'Armistice quitte les Invalides … Lire la suite 11 novembre 1927. — Inauguration de l’abri du wagon, dans la clairière de l’Armistice, en forêt de Compiègne

La déclaration ministérielle de Clemenceau devant la Chambre des députés (20 novembre 1917)

Reçu par le président de la République, pour consultation, le 14 novembre à 14 h, Clemenceau revient à l'Élysée le 15 à 15 h et annonce à son départ qu'il accepte de former le nouveau gouvernement, ce qu'il fait en vingt-quatre heures. Son dernier éditorial, publié au matin du 15, dans L'Homme enchaîné, s'intitulait : « On … Lire la suite La déclaration ministérielle de Clemenceau devant la Chambre des députés (20 novembre 1917)