Les manifestes pacifistes de la CGT avant 1914

Fondée au congrès de Limoges (23-28 septembre 1895), la CGT s'oppose à la guerre comme elle s'oppose au capitalisme. Elle est d'abord antimilitariste : utilisée contre le mouvement ouvrier, l’armée ne serait qu’un instrument au service du capitalisme et de l’État bourgeois, comme le montrent la répression de la Commune (21-28 mai 1871), la fusillade … Lire la suite Les manifestes pacifistes de la CGT avant 1914

29 juillet 1914. — « Ah ! le cheval d’Attila est farouche encore… » : dernier discours de Jaurès

Le 29 juillet 1914, devant la menace de guerre, le Bureau socialiste international, organe permanent de la IIe Internationale, se réunit à Bruxelles, à la Maison du peuple. Membre de la délégation française, avec Vaillant, Sembat et Guesde, Jaurès quitte Paris le 28, passe la journée du 29 à la Maison du peuple et prononce … Lire la suite 29 juillet 1914. — « Ah ! le cheval d’Attila est farouche encore… » : dernier discours de Jaurès

Le but final du socialisme selon Eduard Bernstein

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875 Membre du SDAP depuis 1872, Eduard Bernstein (1850-1932) s'installe en Suisse à l'été 1878. Après l'adoption d'une loi anti-socialiste par le Reichstag (19 octobre 1878), il est interdit de séjour en Allemagne et demeure en exil pendant une vingtaine d'années. À Zurich, il participe à la création … Lire la suite Le but final du socialisme selon Eduard Bernstein