« Modéré, mais non pas modérément républicain » : la réponse de Jonnart à Méline (10 décembre 1899)

« Républicain modéré, mais non pas modérément républicain ». Habituellement attribuée à Waldeck-Rousseau, président du Conseil de 1899 à 1902, la formule trouve son origine dans une lettre de Charles Jonnart, député du Pas-de-Calais, au directeur de la Revue politique et parlementaire : « Modéré, libéral, oui, je l’ai toujours été, je le suis toujours, … Lire la suite « Modéré, mais non pas modérément républicain » : la réponse de Jonnart à Méline (10 décembre 1899)

Le droit d’interpellation sous la IIIe République

Le droit d'interpellation autorise tout parlementaire à interroger le Gouvernement, en séance, sur la politique mise en œuvre. Il ne figure pas dans la Constitution de 1875, mais découle de la responsabilité politique du Gouvernement devant le Parlement : "Les ministres sont solidairement responsables devant les chambres de la politique générale du gouvernement" (article 6 … Lire la suite Le droit d’interpellation sous la IIIe République

13 janvier 1898. — « J’Accuse…! Lettre au président de la République » par Émile Zola dans L’Aurore

La lettre ouverte de Zola au président de la République est publiée dans L'Aurore du 13 janvier 1898. Son titre reprend l'anaphore finale, sur l'invitation de Clemenceau, comme le rapporte Ernest Vaughan dans ses Souvenirs sans regrets. Elle donne tout son éclat à l'engagement de l'écrivain. En 1896, dans un texte publié par Le Figaro, … Lire la suite 13 janvier 1898. — « J’Accuse…! Lettre au président de la République » par Émile Zola dans L’Aurore