30 juin 1919. — Discours de Clemenceau à la Chambre des députés sur le traité de Versailles

Le 30 juin 1919, Clemenceau dépose le texte du traité de Versailles devant la Chambre des députés... M. le président. -- La parole est à M. le Président du Conseil pour le dépôt de projets de loi. (Vifs applaudissements à droite, au centre et à gauche. -- MM. les députés se lèvent.) M. Georges Clemenceau, … Lire la suite 30 juin 1919. — Discours de Clemenceau à la Chambre des députés sur le traité de Versailles

5 novembre 1918. — « La République nous a sauvés ! » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

Dans l'après-midi du 11 novembre 1918, après la signature de l'armistice allemand en forêt de Compiègne, Clemenceau donne lecture de la convention devant la Chambre des députés et prononce un discours passé à la postérité : « La France, hier soldat de Dieu, aujourd’hui soldat de l’humanité, sera toujours le soldat de l’idéal ! ». Les … Lire la suite 5 novembre 1918. — « La République nous a sauvés ! » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

1er août 1914. — « Un rêve dont le canon de Guillaume, tout à l’heure, va nous réveiller » : Clemenceau dans L’Homme libre du 2

L'éditorial  « À la veille de l'action » paraît dans L'Homme libre du 2 août 1914, sous la signature de Clemenceau, au premier jour de la mobilisation française. Écrit la veille 1er août, date du décret de mobilisation et de la déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie, il se termine par un hommage à Jaurès … Lire la suite 1er août 1914. — « Un rêve dont le canon de Guillaume, tout à l’heure, va nous réveiller » : Clemenceau dans L’Homme libre du 2

10 avril 1930. — Clemenceau : Grandeurs et misères d’une victoire

Le dernier livre de Clemenceau -- Grandeurs et misères d'une victoire -- est publié le 10 avril 1930, quatre mois et demi après la mort de l'auteur, le 24 novembre 1929. Retiré de la vie politique après l'échec de sa candidature à l'élection présidentielle de 1920, l'ancien président du Conseil s'abstient d'abord de répondre à … Lire la suite 10 avril 1930. — Clemenceau : Grandeurs et misères d’une victoire

11 novembre 1918. — « Soldat de l’idéal » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

Le 11 novembre 1918, après la signature de l'armistice en forêt de Compiègne, Foch regagne Paris où Clemenceau le reçoit à 9 h 30. Dans l'après-midi, le président du Conseil donne lecture de la convention devant la Chambre des députés et prononce une brève allocution. Il rejoint ensuite le Sénat où il reprend les mêmes … Lire la suite 11 novembre 1918. — « Soldat de l’idéal » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

19 mars 1918. – Déclaration de l’Entente sur la paix de Brest-Litovsk

Rédigée par Clemenceau, la déclaration est adoptée le 16 mars 1918 par la conférence interalliée de Londres. Ouverte à la suite du quatrième Conseil supérieur de guerre (14-15 mars), celle-ci réunit le Premier ministre britannique Lloyd Georges et les présidents du Conseil français et italien Clemenceau et Orlando. Conclu le 3 mars 1918, le traité … Lire la suite 19 mars 1918. – Déclaration de l’Entente sur la paix de Brest-Litovsk

8 mars 1918. — « Je fais la guerre » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

Clemenceau s’exprime devant la Chambre des députés, le 8 mars 1918, après la signature des traités de Brest-Litovsk (9 février et 3 mars) et des préliminaires de paix de Buftea (5 mars). Il répond à une interpellation d’Émile Constant, député radical de Gironde, sur l’instruction du procès Bolo, mais s’adresse avant tout au groupe socialiste … Lire la suite 8 mars 1918. — « Je fais la guerre » : discours de Clemenceau devant la Chambre des députés

Le but final du socialisme selon Eduard Bernstein

Socialisme, communisme et syndicalisme en Allemagne depuis 1875 Membre du SDAP depuis 1872, Eduard Bernstein (1850-1932) s'installe en Suisse à l'été 1878. Après l'adoption d'une loi anti-socialiste par le Reichstag (19 octobre 1878), il est interdit de séjour en Allemagne et demeure en exil pendant une vingtaine d'années. À Zurich, il participe à la création … Lire la suite Le but final du socialisme selon Eduard Bernstein

16 novembre 1917. – Formation du second cabinet Clemenceau

Reçu par le président de la République, pour consultation, le 14 novembre à 14 h, Clemenceau revient à l'Élysée le 15 à 15 h et annonce à son départ qu'il accepte de former le nouveau gouvernement, ce qu'il fait en vingt-quatre heures. Son dernier éditorial, publié au matin du 15, dans L'Homme enchaîné, s'intitulait : … Lire la suite 16 novembre 1917. – Formation du second cabinet Clemenceau