La signature du traité de Versailles (28 juin 1919)

Les États-Unis et le monde depuis les « Quatorze Points » du président Wilson

La signature du traité de Versailles (28 juin 1919)


La cérémonie vue par le peintre britannique William Orpen (1919)

The Signing of Peace in the Hall of Mirrors, Versailles, 28 June 1919

William Orpen, The Signing of Peace in the Hall of Mirrors, Versailles, 28 June 1919

WIKIMEDIA COMMONS | DOMAINE PUBLIC

Au deuxième plan, assis, de face

Au centre :

— Le président du Conseil français Georges Clemenceau ;

— À sa droite, le président états-unien Woodrow Wilson ;

— À sa gauche, le Premier ministre britannique David Lloyd George ;

À leur droite, de gauche à droite :

— Le général Tasker H. Bliss (États-Unis) ;

— Le diplomate et « colonel » Edward M. House (États-Unis) ;

— Le diplomate Henry White (États-Unis) ;

— Le secrétaire d’État Robert Lansing (États-Unis) ;

À leur gauche, de gauche à droite :

— Le chancelier de l’Échiquier Bonar Law (Royaume-Uni) ;

— Le ministre des Affaires étrangères Arthur Balfour (Royaume-Uni) ;

— Le secrétaire d’État à la Guerre Alfred Milner (Royaume-Uni) ;

— Le ministre sans portefeuille George Barnes (Royaume-Uni) ;

— Le chef de la délégation japonaise Saionji Kinmochi.

Au premier plan, de dos, la délégation allemande :

— Le ministre des Transports Johannes Bell (assis) ;

— Le ministre des Affaires étrangères Hermann Müller (debout, penché sur le premier).